Recommander Imprimer

Chemin de Croix

Tournai

14 avril 2017

Le vendredi 13 juin 2014, le Pape François exprimait son inquiétude : Les chrétiens persécutés sont une préoccupation qui me touche de près en tant que pasteur. Je sais beaucoup de choses sur les persécutions, qu’il ne me paraît pas prudent de raconter ici pour n’offenser personne. Mais dans certains endroits, il est interdit de posséder une bible ou d’enseigner le catéchisme ou de porter une croix… Je voudrais qu’une chose soit claire : je suis convaincu que la persécution contre les chrétiens est aujourd’hui plus forte qu’aux premiers siècles de l’Eglise. Ce n’est pas de l’imagination : les chiffres sont là.

En octobre 2013, le Cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, avait donné des chiffres : Le nombre de chrétiens persécutés dans le monde oscille entre 100 et 150 millions d’âmes. Ce nombre, en hausse constante, fait du christianisme la religion la plus persécutée du monde.

A chaque station du chemin de Croix, nous allons prier pour les chrétiens persécutés, en évoquant la situation d’une région de la planète.

1ère Station : Jésus est condamné à mort

-          Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons

-          Parce que tu as racheté le monde par ta sainte Croix

De l’évangile selon saint Marc

Et comme Pilate reprenait : Que voulez-vous donc que je fasse de celui que vous appelez le roi des Juifs ?, de nouveau ils crièrent : Crucifie-le ! Pilate, voulant contenter la foule, relâcha Barabbas et, après avoir fait flageller Jésus, il le livra pour qu’il soit crucifié.

En Irak, qui compte 37 millions d’habitants, les chrétiens sont passés de 1,2 million à moins de 400.000 en l’espace d’une décennie. Prises au piège d’une guerre sans merci entre musulmans sunnites et chiites, cibles des jihadistes de l’Etat Islamique, les communautés chrétiennes d’Irak, qui vivent là-bas depuis le Ier siècle de notre ère, risquent de disparaître.

Nous suivons, grâce aux médias, les horreurs de l’Etat islamique, en particulier à Mossoul. Nous entendons le témoignage de communautés non-chrétiennes et non-musulmanes comme les Yézidis. Moi-même, j’ai visité des camps de réfugiés de toutes les convictions au Kurdistan irakien en septembre 2015.

Ces communautés sont crucifiées dans tous les sens du terme. Aujourd’hui encore, des chrétiens sont mis en croix parce qu’ils refusent de se convertir à l’islam, condition sine qua non pour survivre dans l’Etat Islamique.

(Prière : p. 15)

Frères et sœurs, mettons-nous en route.

2ème Station : Jésus est chargé de sa Croix

De l’évangile selon saint Matthieu

Alors les soldats du gouverneur emmenèrent Jésus dans la salle du Prétoire et rassemblèrent autour de lui toute la garde. Ils lui enlevèrent ses vêtements et le couvrirent d’un manteau rouge. Puis, avec des épines, ils tressèrent une couronne, et la posèrent sur sa tête ; ils lui mirent un roseau dans la main droite et, pour se moquer de lui, ils s’agenouillaient devant lui, en disant : Salut, roi des Juifs ! Et, après avoir craché sur lui, ils prirent le roseau, et ils le frappaient à la tête. Quand ils se furent bien moqués de lui, ils lui enlevèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l’emmenèrent pour le crucifier.

De l’évangile selon saint Jean :

Et Jésus, portant lui-même sa croix, sortit en direction du lieu-dit Le Crâne (ou Calvaire) qui se dit en hébreu Golgotha.

En Syrie, là où Saul le persécuteur a rencontré le Christ crucifié sur le chemin de Damas, là où Paul et Barnabé ont témoigné de la foi au Christ mort et ressuscité auprès de nombreux groupes de Juifs et de païens, vivaient en 2011 deux millions de chrétiens sur 19 millions d’habitants. Depuis six ans, la guerre entre le régime du Président Bachar al-Assad et les rebelles, entre les jihadistes de l’Etat islamique et les musulmans soutenus par des Etats étrangers, l’implication de la Russie, de la Turquie et des puissances alliées occidentales, cette guerre ne cesse pas de pousser les communautés chrétiennes vers l’exil. Régulièrement, nous sommes informés des actions abominables des jihadistes de l’Etat Islamique, et des massacres dans une guerre qui utilise tous les moyens pour supprimer des vies humaines, y compris des armes chimiques. En 2015, les Nations Unies donnaient le nombre de 4, 9 millions de réfugiés syriens dans le monde. Parmi ces réfugiés, on compte beaucoup de chrétiens.

(Prière : p. 19)

  

3ème Station : Jésus tombe pour la première fois

Du prophète Isaïe

En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié. Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.

L’Arabie Saoudite a une population de 27 millions d’habitants. Dans cette population, on compte 1 million 300.000 chrétiens, arrivés dans ce pays pour des raisons économiques. Les chrétiens sont tous des étrangers, résidents pour leur travail. Comme la religion officiellement autorisée est l’islam wahhabite, les chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi de manière publique. Les musulmans qui deviennent chrétiens risquent la peine de mort. Dans les pays voisins, le Bahreïn, le Koweit et le Qatar, vivent 2 millions 500.000 chrétiens. Eux peuvent célébrer la liturgie dans les églises autorisées par le pouvoir en place.

(Prière : p. 22)

4ème Station : Jésus rencontre sa mère

De l’évangile selon saint Luc

(Lors de la présentation de Jésus au Temple) Siméon bénit (Joseph, Marie et Jésus), puis il dit à Marie sa mère : Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive - : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

L’Iran a connu des communautés juives depuis Cyrus le Grand au VIème siècle avant notre ère. A la Pentecôte, lors du don de l’Esprit Saint à la Vierge Marie et aux apôtres, des Juifs d’Iran étaient à Jérusalem : des Parthes, des Mèdes et des Elamites. Dès le Ier siècle de notre ère, il existe des communautés chrétiennes en Iran. La révolution islamique de l’ayatollah Khomeiny en 1979 a empêché beaucoup de chrétiens de manifester leur foi. Beaucoup ont disparu ou ont été assassinés. Aujourd’hui, dans un pays de 82 millions d’habitants, malgré l’ouverture du régime, les musulmans iraniens qui deviennent chrétiens sont systématiquement poursuivis. Beaucoup choisissent l’exil.

(Prière : p. 25)

5ème Station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa Croix

De l’évangile selon saint Luc

Comme ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la Croix pour qu’il la porte derrière Jésus.

La Terre Sainte (entre 8 et 11 millions d’habitants) englobe les frontières d’Israël, de la Cisjordanie, de la Bande de Gaza et d’une partie de la Jordanie. Après la découverte du génocide des Juifs durant la période nazie, la communauté internationale a soutenu la création de l’Etat d’Israël. Le Pape Pie XII a réussi à avoir un accord international pour la protection des Lieux Saints.  Au moment de la création de l’Etat d’Israël en 1948, on y comptait 10 % de chrétiens. Aujourd’hui, ils représentent 2 %. Beaucoup choisissent l’exil. L’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem, reconnu par le Saint-Siège, récolte des fonds pour soutenir les chrétiens de Terre Sainte, dans les domaines de l’éducation et des soins de santé. La Congrégation pour les Eglises Orientales, à Rome, demande que, chaque année, il y ait une collecte pour les chrétiens de Terre Sainte le Vendredi-Saint. En Belgique, cette collecte est programmée un dimanche. Dans le diocèse de Tournai, cette collecte a eu lieu les 28 et 29 janvier derniers.

(Prière : p. 29)

6ème Station : Véronique essuie le visage de Jésus

Du prophète Isaïe

Il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face.

Du livre des Psaumes

Mon cœur m’a redit ta parole : Cherchez ma face. C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face. N’écarte pas ton serviteur avec colère : tu restes mon secours. Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu, mon salut.

Au Nigeria, 173 millions d’habitants, le mouvement islamiste Boko Haram enlève régulièrement des jeunes filles chrétiennes pour en faire des esclaves. Le Soudan a connu 50 ans de conflit meurtrier faisant 2 millions 500.000 morts. Depuis 2011, le Soudan est partagé entre deux Etats, le Sud, noir et chrétien ; le Nord, creuset d’un islam radical. L’Etat du Sud compte 13 millions d’habitants, dont 60 % de chrétiens. Ceux-ci souffrent toujours d’actes de violences et de mesures draconiennes du gouvernement à leur égard.

(Prière : p. 32)

7ème Station : Jésus tombe pour la deuxième fois

Du livre des Psaumes

Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête. Ne sois pas loin : l’angoisse est proche, et je n’ai personne pour m’aider.

L’Egypte a connu une population juive très importante dès le Vème siècle avant Jésus-Christ. Les communautés chrétiennes existent dès le Ier siècle de notre ère. Le monachisme y est florissant. La théologie chrétienne a commencé, entre autres, à Alexandrie dès le IIème siècle. On pense que sur 83 millions d’Egyptiens, il y a 10 % de chrétiens, en majorité des Coptes. Malgré le printemps arabe de 2011, la situation politique n’a pas évolué favorablement. Aujourd’hui encore, des églises sont incendiées, des attentats de jihadistes de l’Etat Islamique tuent beaucoup de chrétiens. Le Pape François se rend en Egypte les 28 et 29 avril prochains. Prions pour qu’il puisse témoigner de sa compassion avec tous les persécutés de ce pays.

(Prière : p. 35)

8ème Station : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

De l’évangile selon saint Luc

Le peuple, en grande foule, le suivait, ainsi que des femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur Jésus. Il se retourna et leur dit : Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants ! Voici venir des jours où l’on dira : Heureuses les femmes stériles, celles qui n’ont pas enfanté, celles qui n’ont pas allaité ! Car si l’on traite ainsi l’arbre vert, que deviendra l’arbre sec ?

Les pays du Maghreb ont entre 0, 1 et 0, 2 % de chrétiens. Nous sommes toujours sous le choc de l’assassinat des moines de Tibhirine en Algérie, en 1996. Le film intitulé Des hommes et des dieux évoque bien leur destin, leur question : rester ou pas dans ce pays ? Finalement, ils ont décidé de rester et de témoigner jusqu’au bout de l’amour de Dieu pour tout être humain. Entre 1992 et 1996, 19 religieux ont été assassinés en Algérie. A partir de 2008, des Algériens musulmans convertis au christianisme sont systématiquement traduits devant les tribunaux avec le même chef d’inculpation : prosélytisme religieux et pratique sans autorisation d’un culte non musulman. Beaucoup d’églises ont été, depuis lors, fermées. Au Maroc, beaucoup de missionnaires chrétiens ont été expulsés en 2010. En Tunisie, après le printemps arabe, la nouvelle Constitution a reconnu la liberté de conscience.

(Prière : p. 38)

9ème Station : Jésus tombe pour la troisième fois sous le poids de la Croix

Du livre des Lamentations

Il est bon pour l’homme de porter le joug dès sa jeunesse. Qu’il reste assis, solitaire, en silence, tant que le Seigneur le lui impose ; qu’il tienne sa bouche contre terre : peut-être y a-t-il un espoir ! Qu’il tende la joue à qui le frappe, qu’il se laisse saturer d’insultes. Car le Seigneur ne rejette pas pour toujours ; s’il afflige, il fera miséricorde selon l’abondance de sa grâce.

De l’évangile selon saint Matthieu

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger.

En Libye, pays de 6 millions d’habitants, la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 a provoqué le chaos. Plusieurs centres se disputent le pouvoir. Beaucoup de migrants chrétiens venus d’Afrique subsaharienne, d’Egypte, des Philippines et du continent indien essaient de survivre dans ce pays. Les plus démunis, traités comme des esclaves par les jihadistes de l’Etat Islamique, sont les migrants du sud du Sahara. C’est en pensant à eux que Dominique Rézeau, diplomate du Saint-Siège aujourd’hui retraité, donne un passage d’un texte du IIème siècle, appelé la Lettre à Diognète : On ne les connaît pas, mais on les condamne ; on les tue et c’est ainsi qu’ils trouvent la vie. Ils sont pauvres et font beaucoup de riches. Ils manquent de tout et ils ont tout en abondance. On les méprise et, dans ce mépris, ils trouvent leur gloire. Chaque semaine, pratiquement, les médias montrent des embarcations précaires qui quittent la Libye pour traverser la Méditerranée. Beaucoup d’entre elles chavirent. Il y a énormément de noyés. Soutenons les ONG et les services de sécurité qui viennent en aide aux naufragés.

(Prière : p. 41)

10ème Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Du livre des Psaumes

Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement.

De l’évangile selon saint Jean

Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses habits ; ils en firent quatre parts, une pour chaque soldat. Ils prirent aussi la tunique ; c’était une tunique sans couture, tissée d’une pièce de haut en bas. Alors ils se dirent entre eux : Ne la déchirons pas, désignons par le sort celui qui l’aura.

Le Pakistan compte 191 millions d’habitants. Depuis les années 1980, l’islam radical monte en puissance et les groupes talibans mènent des actions armées contre toutes les minorités religieuses. Parmi elles, nous avons les chrétiens qui forment 2 % de la population. Pauvres, parqués dans des bidonvilles, privés de tout soutien à l’exception de quelques ONG, les chrétiens sont issus des plus basses castes de l’ancienne société indienne. Régulièrement nous apprenons par les médias que des chrétiens sont condamnés à la lapidation pour blasphème contre l’islam, et qu’il y a des attentats contre des chrétiens, contre des églises. C’est en 2011 que le ministre chrétien du gouvernement en charge des minorités a été abattu par un Taliban. Une manière de convertir de force à l’islam est d’enlever des filles chrétiennes très jeunes et de les marier de force à des musulmans adultes.

(Prière : p. 44)

11ème Station : Jésus est cloué à la Croix

De l’évangile selon saint Jean

Alors, il leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié. Pilate avait rédigé un écriteau qu’il fit placer sur la Croix : il était écrit : Jésus le Nazaréen, roi des Juifs.

De l’évangile son saint Matthieu

Alors on crucifia avec lui deux bandits, l’un à droite et l’autre à gauche. Les passants l’injuriaient en hochant la tête ; ils disaient : Toi qui détruis le Sanctuaire et le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même, si tu es Fils de Dieu, et descends de la Croix ! De même, les grands prêtres se moquaient de lui avec les scribes et les anciens.

L’Afghanistan, qui compte 33 millions d’habitants, a vécu sous le régime des Talibans de 1996 à 2001. Malgré le changement de régime, sous contrôle international, les Talibans font encore régner leur loi. C’est un régime islamique. Seul l’enseignement de l’islam est autorisé. Pas question d’enseigner une autre religion. Les chrétiens sont considérés comme appartenant à une religion occidentale. Une décennie de contrôle militaire des forces armées occidentales renforce l’idée selon laquelle les chrétiens sont du côté occidental. Plus encore, les chrétiens sont vus comme des prosélytes qui veulent convertir des musulmans. Le résultat, c’est que les chrétiens n’osent pas manifester leur foi. Nous sommes en présence d’un christianisme souterrain, de la constitution de petites communautés de maximum dix personnes, qui ne peuvent pas révéler le nom de leurs membres au dehors.

(Prière : p. 47)

12ème Station : Jésus meurt sur la Croix

De l’évangile selon saint Matthieu

A partir de la sixième heure (c’est-à-dire : midi), l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure. Vers la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte : Eli, Eli, lema sabactani ?, ce qui veut dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit.

L’Inde compte 1 milliard 200 millions d’habitants. Il y a des chrétiens en Inde depuis le Ier siècle de notre ère. Aujourd’hui ils sont 23 millions, soit 2 % de la population. La montée du nationalisme hindou provoque des profanations d’églises, des assassinats et des pogroms. Ainsi, en 2008, les chrétiens de Kandhamal, qui n’avaient pas renié leur foi, ont été brûlés vifs, écrasés sous un rocher ou enterrés vivants. 90 ont sacrifié leur vie, 350 églises et 6000 maisons chrétiennes ont été endommagées. 54.000 chrétiens ont été déportés en tant que réfugiés. C’est dans ce continent que sainte Theresa de Calcutta a fondé une congrégation religieuse au service des mourants, des sans abri abandonnés de tous.

(Prière : p. 50)

13ème Station : Jésus est descendu de la Croix et remis à sa Mère

De l’évangile selon saint Matthieu

Il y avait là de nombreuses femmes qui observaient de loin. Elles avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour le servir. Comme il se faisait tard, arriva un homme riche, originaire d’Arimathie, qui s’appelait Joseph, et qui était devenu, lui aussi, disciple de Jésus. Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna qu’on le lui remette.

La Chine, 1 milliard 400 millions d’habitants, a subi sous l’ère communiste de Mao Tsé Dung une persécution effroyable. Les chrétiens constituent de 5 à 7 % de la population. Ils sont toujours classés comme adeptes d’une religion occidentale. Selon les évolutions de la politique, des chrétiens subissent des intimidations, des arrestations et des emprisonnements. Lors de mon voyage en Chine, en 2008, j’ai pu entendre le témoignage de quelques-uns d’entre eux. Alors que nous étions plusieurs évêques et supérieurs religieux belges, avec le Cardinal Danneels comme hôtes du gouvernement chinois, il nous était interdit de célébrer la liturgie en public. Deux prêtres, espions du gouvernement, nous accompagnaient partout. Les catholiques chinois sont partagés entre une Eglise souterraine, avec quelques évêques reconnus par le Saint-Siège, et une Eglise patriotique, officielle, reconnue par le gouvernement chinois. Quelques évêques de l’Eglise patriotique sont reconnus par le Saint-Siège. Le Pape Benoît XVI a demandé, en 2007, que nous priions pour la Chine le 24 mai, consacrée à la mémoire liturgique de la bienheureuse Vierge Marie, Auxiliatrice des chrétiens, vénérée au sanctuaire marial de Sheshan à Shangaï.

(Prière : p. 53)

14ème Station : Jésus est mis au tombeau

De l’évangile selon saint Jean

Nicodème – celui qui, au début, était venu trouver Jésus pendant la nuit – vint lui aussi ; il apportait un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres. Ils prirent donc le corps de Jésus, qu’ils lièrent de linges, en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts.

De l’évangile selon saint Matthieu

Prenant le corps, Joseph l’enveloppa dans un linceul immaculé, et le déposa dans le tombeau neuf qu’il s’était fait creuser dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla. Or, Marie-Madeleine et l’autre Marie étaient là, assises en face du sépulcre.

En contemplant le Christ, crucifié et enseveli, reprenons le texte : C’est par ses blessures que nous sommes guéris. Soyons en communion avec tous les chrétiens qui, au nom de leur foi au Christ, passent par l’épreuve. Certains d’entre eux donnent leur vie dans le martyre. Puissions-nous recueillir leur témoignage.

(Prière : p. 57)

A partir de La logique de l’amour (Guides de prière), Chemin de Croix, avec le Pape François (Editions des Béatitudes), 2015, pour le choix des textes bibliques et la prière de chacune des stations.

Pour l’évocation des chrétiens persécutés :

Le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde, sous la direction de Jean-Michel di Falco, Timothy Radcliffe, Andrea Riccardi, avec la collaboration de 70 contributeurs, ouvrage coordonné par Samuel Lieven, XO Editions, Paris, 2014, 814 pages.

Libertà religiosa nel mondo, Rapporto 2016, Aiuto alla Chiesa che Soffre – Onlus dal 1947 con i Cristiani perseguitati (Aide à l’Eglise en détresse), Aid to the Church in Need International, Königstein, sans date, 832 pages.

+ Guy Harpigny,

Evêque de Tournai  

  • Créé par
    Diocèse de Tournai

Agenda

A vivre cette semaine
Voir tout l'agenda
Conférence des Visiteurs de Malades (Charleroi)
samedi 18 novembre 2017
"Prendre soin" par Mr le Doyen Lysy Le 18 novembre 2017 Salle St Louis de 14 à 16h. 5, rue Charnoy,...
Week-end Ados (Communauté des Béatitudes)
vendredi 2 février 2018
Présentation du week-end ados du 2 au 4 février 2018 +journée du 28 avril 2018 à la Communauté des ...