Recommander Imprimer

Appel décisif 2015

Homélie

 

Célébration de l’appel décisif et de l’inscription du nom

 

Collégiale Saint-Ursmer, Binche

 

22 février 2015

  1. I.Merci pour la lettre qui m’a été envoyée

-          Elle témoigne d’un itinéraire personnel

-          Elle déploie ce qui m’a été dit le 25 janvier 2015 lors de la rencontre à l’évêché de Tournai et à la célébration des vêpres, avec la tradition du symbole de foi, à la Cathédrale

  1. II.Un appel de Dieu

-          Quand on regarde l’itinéraire personnel commencé en Afrique, en Asie, aux Amériques et en Europe, on voit des étapes, parfois interrompues durant des années

-          On voit les personnes que nous avons quittées

-          On voit les personnes qui nous ont accompagnés pour l’accueil, les aspects économiques et administratifs

-          On voit les démarches de foi, de découverte de Dieu, de quelques personnes chrétiennes, d’assemblées liturgiques à la synagogue, dans un temple protestant ou évangélique, dans une église catholique

-          Retentit la parole de Jésus : Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; c’est moi qui vous ai choisis pour que vous partiez et portiez du fruit, un fruit qui demeure

-          A travers l’itinéraire personnel, nous discernons l’appel de Dieu qui est venu à notre rencontre dans un monde, une société, où il y a encore beaucoup de mal, de violences, de blessures, d’oppressions, de divisions, mais c’est un monde que Dieu aime, un monde que Dieu crée par amour 

-          Dieu nous appelle dans un monde blessé par le mal, divisé par le Diable, le Satan, le Tentateur, afin de nous mener dans un monde nouveau, où le Christ est lui-même la lumière, le Sauveur

  1. III.Le temps du Carême

-          Un temps durant lequel nous luttons contre le mal, les tentations, comme Jésus l’a fait après son baptême par Jean

-          Un temps où les textes bibliques nous font parcourir l’itinéraire du peuple hébreu, au temps de Moïse, après la Pâque, le passage de la Mer Rouge, la délivrance de l’oppression, de l’esclavage en Egypte

-          Aujourd’hui : Dieu sauve Noé et ses proches du déluge ; il fait alliance avec les sauvés du déluge ; il donne un signe, l’arc-en-ciel : jamais plus Dieu ne permettra que la création soit détruite

-          Le temps du carême : un temps où les chrétiens accompagnent les catéchumènes, vers l’étape ultime, la célébration des trois sacrements du baptême, de la confirmation et de l’eucharistie

-          Un temps où les chrétiens renouvellent en eux l’accueil de tout ce que Dieu donne par sa Parole, par les sacrements, par l’Esprit Saint qui apprend à discerner le bien du mal, à prendre les bonnes décisions pour vivre de l’Evangile

-          L’apôtre Pierre évoque le récit du déluge et de l’alliance de Dieu avec Noé et ses proches : C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ, lui qui est à la droite de Dieu

  1. IV.L’appel décisif et l’inscription du nom

-          Devenir chrétien suppose des étapes dans l’itinéraire personnel

-          Mais c’est aussi une démarche en Eglise

-          Les catéchumènes ont des contacts avec le service diocésain du catéchuménat

-          Les catéchumènes ont des accompagnateurs

-          Ils ont choisi des parrains et marraines

-          Ils participent à une assemblée liturgique dominicale locale

-          Mais ils deviennent membres de l’Eglise universelle

-          L’origine de beaucoup de catéchumènes manifeste qu’ils viennent de quantité de peuples et de nations, de cultures et de langues différentes

-          Ils sont citoyens du monde

-          Ils sont aussi membres de l’Eglise répandue sur toute la terre

-          Ils deviennent membres d’une portion de l’Eglise universelle, dont le pasteur est un successeur des apôtres, en communion avec l’évêque de Rome, successeur de Pierre

-          C’est la raison pour laquelle la célébration de l’appel décisif et de l’inscription du nom est présidée par l’évêque ou son représentant : par l’appel adressé par l’évêque, au nom de toute l’Eglise ; par l’inscription du nom dans un registre diocésain, les catéchumènes deviennent membres du peuple de Dieu, tel que le Nouveau Testament et la tradition de l’Eglise le décrivent depuis les origines

-          On n’est pas chrétien seul ; on devient membre d’un peuple immense, le peuple de Dieu

-          Chaque catéchumène inscrit son nom : Dieu nous connaît chacun par notre nom ; Dieu nous donne son Fils, Jésus, qui manifeste l’amour que Dieu a pour chacun de nous personnellement ; ce nom est inscrit en présence du parrain, de la marraine, les témoins d’un acte décisif, mais aussi les représentants de l’Eglise

  1. V.Les catéchumènes changent de statut

-          Les catéchumènes sont élus : appelés, choisis

-          Les catéchumènes vont être illuminés par le Christ, lumière des nations, qui nous fait passer des ténèbres à son admirable lumière

-          Les catéchumènes vont être purifiés : ce sera célébré lors des scrutins

  1. VI.Les catéchumènes dans une société sécularisée et une Eglise en mission

-          Une société avec peu de références à Dieu dans l’espace public

-          Dieu appelle toujours à devenir chrétien, membre de son Eglise, le peuple de Dieu, le corps du Christ, le temps de l’Esprit

-          Une Eglise qui n’est plus dans une étape de réforme, comme le concile Vatican II l’a admirablement proposée, mais une Eglise qui retrouve un dynamisme missionnaire, une transformation missionnaire : l’Eglise va à la rencontre de tous les hommes, de tous les peuples pour annoncer le Christ, l’Evangile

-          Un diocèse, dont les unités pastorales sont en refondation, dans la mise en application des décrets du synode diocésain : il ne s’agit pas de mieux faire ce qu’on a toujours fait ; il s’agit de témoigner explicitement du don reçu, d’être signe de l’union avec Dieu et de l’unité du genre humain dans la province de Hainaut : les catéchumènes montrent que Dieu introduit toujours dans une union intime avec lui ; ils viennent de toutes les nations, ils manifestent que, grâce à la Parole de Dieu, à la foi, nous voyons que l’humanité est un peuple que Dieu aime, que Dieu crée, que Dieu sauve et qu’il appelle à la gloire, à la vie éternelle en son Royaume

-          Merci à tous les groupes qui accompagnent les catéchumènes : les prêtres, les diacres permanents ; les personnes engagées dans la vie consacrée ; les groupes de partage de la Parole et de la vie ; les groupes de prière ; les équipes d’animation pastorale ; les groupes de partage ; les équipes pastorales scolaires ; les communautés de vie consacrée ; les équipes d’entraide ; les chorales ; les équipes liturgiques ; les équipes de pastorale des soins de santé ; les équipes de la pastorale baptismale ; les équipes de préparation au mariage.

-          Merci à toutes les personnes qui accompagnent les catéchumènes : les doyens principaux et les doyens ; les prêtres ; les diacres permanents ; les animateurs en pastorale ; les laïcs engagés dans la misse en perspective de la mission de l’Eglise ; les futurs diacres ; les futurs prêtres.

+ Guy Harpigny,

Evêque de Tournai

  • Créé par
    Diocèse de Tournai
  • Tags

Agenda

A vivre cette semaine
Voir tout l'agenda
De chair et de bois, Vierges à l’Enfant en Hainaut
dimanche 21 août 2022
Le CHASHa nous dévoile la nouvelle thématique de sa prochaine exposition.
Orgues en Campagnes : prochains concerts
vendredi 23 septembre 2022
L'orgue de Jamioulx a été inauguré les 23 et 30 septembre 2012. Pour fêter ce dixième anniversaire,...