Sélection d’émissions de KTO TV

Sélection d’émissions de KTO TV

  • « En stop jusqu’à la Chine » : Vianney de Boisredon

Un cœur qui écoute
Vendredi 12 avril à 22h, 26 min.

Partir à l’autre bout du monde sur une distance de 15 000 km pour s’ouvrir à l’autre ? Vianney de Boisredon l’a expérimenté et le raconte dans « Steppe by steppe » (Flammarion), un récit qui narre cette aventure et son voyage intérieur. Ce jeune homme en quête d’aventure et de liberté était bien décidé à se libérer d’une vie professionnelle sans relief. Entre souffrance, vulnérabilité et solitude, il va vivre des rencontres poignantes chez l’habitant. Il vient sur le plateau de KTO partager les fruits de cette aventure en évoquant les défis surmontés, les leçons retenues et combien ce voyage lui a permis de se découvrir plus intimement. Animé par Cyril Lepeigneux (2024)

Rediffusion : samedi 13/04 à 12h20.

  • Pompiers : les héros de Notre-Dame. 5e anniversaire de l’incendie de Notre-Dame de Paris

Émission spéciale. Avec le général Gallet des Pompiers de Paris
Lundi 15 avril à 20h35, 52 min.

À l’occasion du 5e anniversaire de l’incendie de Notre‑Dame de Paris. Animé par Étienne Loraillère (2024, 52 min.) Cinq ans après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, KTO rend hommage au courage et au travail des pompiers qui ont combattu les flammes. Le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris lors de l’incendie, confiera à cette occasion son témoignage exceptionnel. La rédaction a aussi recueilli les souvenirs de différentes personnalités qui ont été profondément marquées par cette épreuve et qui manifestent le lien étroit des Français et du monde entier à la cathédrale.

Rediffusions : lundi 15/04 à 0h40, mardi 16/04 à 12h20, jeudi 18/04 à 11h, vendredi 19/04 à 13h15, samedi 20/04 à 14h35, dimanche 21/04 à 7h25.

  • Marcel Callo, une empreinte indélébile

Documentaire. Bienheureux fêté le 19 avril
Mercredi 17 avril à 20h35, 53 min.

Aujourd’hui encore la petite communauté catholique de Thuringe en Allemagne, considère la venue du Bienheureux Marcel Callo (1921 – 1945), dans le cadre du STO (Service du Travail Obligatoire) pendant la seconde guerre mondiale, comme une grande grâce. Comment en effet, un tout jeune Rennais, typographe de son métier, fiancé, a-t-il choisi de tout quitter pour travailler dans des conditions épouvantables au coeur de la puissance occupante avec ses compatriotes exilés ? Comment, ce fervent catholique, a-t-il affronté les nazis avec, comme seule arme, sa conviction d’être envoyé comme « missionnaire » ? Quel arrachement cela a dû représenter pour celui qui laissait sa future femme en France ? Quelle empreinte, sa mission, qui ressemble à un échec, a-t-elle laissée derrière elle ? Un documentaire hommage qui met en avant cette figure de sainteté, modèle pour la jeunesse d’aujourd’hui et précurseur de la réconciliation franco-allemande. Coproduction KTO/Candela Productions/Les Productions du Regard. Réalisation Tanguy Louvel, Emmanuel Massou 2023.

Rediffusions : mercredi 17/04 à 1h10, jeudi 18/04 à 14h35, vendredi 19/04 à 22h20, samedi 20/04 à 11h, dimanche 21/04 à 17h05, lundi 22/04 à 8h30, mardi 23/04 à 16h.

  • Contre les moines

Au risque de l’Histoire. Les moments clés de l’histoire de l’Église.
Jeudi 18 avril à 20h35, 52 min.

Tout le monde a lu les pages de Rabelais sur le frère Jean des Entommeures dans le fameux Gargantua. Dans cette oeuvre majeure de la littérature française, la critique des moines n’est pas feinte. Rabelais ne se contente pas de les critiquer, il les insulte, il les accuse même d’oisiveté, de sottise et d’impiété. Dans la longue histoire de la littérature et plus largement, Rabelais, disons-le, n’est pas isolé. La critique du monde monastique date même depuis plusieurs siècles. Mais qui critique les moines ? Pour quelles raisons ? « La critique est immédiate, dès les premiers temps du monachisme. De manière amusante on retrouve trois grandes critiques, toujours les mêmes, à travers les siècles : l’exigence de s’engager sur un temps trop long, le contre-modèle social d’une vie sans enfants et la trop grande liberté des moines vis-à-vis des cadres normaux de la société et du pouvoir », explique Philippe Martin, professeur d’histoire moderne à l’université Lumière Lyon 2. « La question de l’utilité sociale du moine est très importante tout au long de l’histoire du monachisme. Elle va irriguer toutes les problématiques religieuses des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles », ajoute Fabienne Henryot, maître de conférences à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques. Animé par Christophe Dickès.  En partenariat avec la radio web StoriaVoce (2024, 52 min.)

Rediffusions : jeudi 18/04 à 1h10, vendredi 19/04 à 8h30, dimanche 21/04 à 16h, lundi 22/04 à 22h20, mardi 23/04 à 11h, mercredi 24/04 à 12h15.

  • Nouveaux baptisés, et après ?

Sans langue de buis. En direct
Vendredi 19 avril à 20h35, 52 min.

7135 adultes ont été baptisés à Pâques cette année, et plus de 5000 adolescents, un nombre de catéchumènes qui est en forte hausse avec près de 30 % d’augmentation en 2024. Après un cheminement intense de deux ans pour redécouvrir la foi chrétienne, comment poursuivre l’accompagnement des néophytes, c’est-à-dire des nouveaux baptisés, et les aider à vivre leur foi dans leur vie quotidienne ? Faut-il ajuster les pratiques pastorales pour éviter que le lien avec l’Église ne s’étiole ? Une émission sans langue de buis, présentée par Étienne Loraillère. Pour contribuer au débat, envoyez vos questions et témoignages à sanslanguedebuis@ktotv.com.

Rediffusions : vendredi 19/04 à 0h40, samedi 20/04 à 16h, dimanche 21/04 à 12h15, lundi 22/04 à 14h, mardi 23/04 à 13h15, mercredi 24/04 à 22h50, jeudi 25/04 à 8h30.

© Copyright - ASBL Evêché de Tournai